Un site de Le STIF avec Préfet de la région ile-de-France Région Ile de France Régie autonome des transports parisiens

La concertation

A la suite des études préalables menées sur le projet, le STIF a saisi la commission nationale du débat public  sur les suites à donner au projet de prolongement du Métro ligne 1. En effet, pour un projet dont le coût est supérieur à 300M€ (article 121-9 du code de l’environnement), la saisine de la Commission nationale du débat public (CNDP) est obligatoire.
Dans sa décision du 4 juin 2014, la CNDP s’est prononcée en faveur de l’organisation d’une concertation recommandée avec garant. Claude Brévan a été nommée garante de la concertation sur le prolongement du Métro ligne 1 à Val de Fontenay, le 2 juillet 2014.

La concertation s’est déroulée du 10 novembre 2014 au 10 janvier 2015.

A l’issue de la concertation, un bilan de la concertation a été élaboré par le STIF pour rendre compte des avis exprimés. La garante a également rédigé un rapport indépendant sur la concertation.
Consultez le bilan de la concertation ou la synthèse.

Consultez le rapport de la garante.

A quoi sert la concertation?

La concertation est un temps d’information et d’échanges avec le public sur l’opportunité et les caractéristiques principales du projet.
Le STIF et la RATP, en collaboration avec les partenaires, ont organisé une concertation avec les habitants, les usagers des transports collectifs, les élus, les acteurs associatifs et économiques du territoire pour :

  • recueillir leurs avis sur les grands principes et les objectifs du projet ;
  • répondre à leurs interrogations ;
  • enrichir le projet en intégrant au mieux leurs besoins et leurs attentes pour élaborer des solutions partagées.

La concertation se conclut par la rédaction d’un bilan de la concertation qui tiendra compte des échanges et des avis exprimés durant cette phase. La garante rédigera également un rapport sur la concertation.
A l’issue de cette étape, un tracé sera retenu par les maitres d’ouvrage pour poursuivre les études techniques.

Le rôle du garant

Un garant est chargé d’assurer la sincérité et le bon déroulement d’une concertation. Extérieur aux parties prenantes, il a pour vocation de créer un climat de confiance entre elles afin de faciliter le déroulement du processus de concertation. Son rôle est de veiller à ce que les recommandations de la CNDP sur les modalités de la concertation soient suivies d’effet.

Plus d’information sur www.debatpublic.fr.

Le mot de la garante
« La commission nationale du débat public m'a confié la mission de garante de la concertation sur le prolongement du Métro ligne 1 entre Château de Vincennes et Fontenay sous bois.
Totalement neutre vis à vis du projet et des variantes de tracés qui vous sont proposés, mon rôle n'est ni celui d'un arbitre ni celui d'un conciliateur. C'est celui d'un observateur vigilant, chargé de veiller au respect des règles de la concertation qui donnent à chacun un égal droit à s'exprimer sur la base d'une information sincère et la plus complète possible. Il me revient également de veiller à ce que les positions que vous pourrez exposer comme les réponses qui vous seront apportées par les maîtres d'ouvrage soient argumentées car seule l'argumentation permet d'engager un débat fructueux. Enfin, je veillerai à ce que des réponses soient apportées à toutes vos questions dans la limite des connaissances du projet à ce stade.
Cette concertation est un moment d'intelligence collective autour d'un projet. Soyez nombreux à vous exprimer en réunion publique, par des contributions écrites adressées par courrier ou par voie électronique sur un enjeu qui concernera votre vie quotidienne. » 
Mme Claude Brévan, garante CNDP
Plus d’information sur : www.debatpublic.fr/sa-composition

>> Consulter les avis
>> Les documents de la concertation

Retour haut de page
Prolongement du Métro ligne 1 à Val de Fontenay